Affaire de Montjoi : « Papacito et Mercadal se servent de cette histoire pour faire de l’argent » dénonce l’avocat du maire

l’essentiel Avant le procès mercredi 28 février 2024 à Paris de l’influenceur d’extrême droite Ugo Gil Jimenez alias Papacito, poursuivi pour « provocation à la haine » et « injure publique » après la diffusion de deux vidéos s’attaquant au maire de Montjoi en mai et novembre 2022, l’avocat de Christian Eurgal, Me Thierry Deville espère une sanction exemplaire contre le Toulousain.

Depuis le début, vous avez assisté le maire de Montjoi Christian Eurgal dans le conflit l’opposant à l’éleveur porcin Pierre-Guillaume Mercadal et à l’influenceur toulousain Papacito. Comment analysez-vous cette affaire ?

Avant que le Youtubeur Papacito ne s’empare de ce dossier en produisant deux vidéos infamantes s’attaquant à Christian Eurgal, cette affaire est strictement locale. Elle aurait pu le rester s’il y avait eu, dès le départ, une réponse pénale ferme contre l’éleveur de cochons à l’origine des faits.

Pour rappel, en juin 2022, lorsque Pierre-Guillaume Mercadal est jugé devant le tribunal correctionnel de Montauban pour avoir séquestré Christian Eurgal dans sa mairie (le 24 mars 2022), il n’a pas pris de la prison ferme contrairement à l’homme qui a menacé de mort le maire de Lafrançaise quelques semaines auparavant (1). Dans le même temps, les vidéos de son ami Ugo Gil Jimenez alias Papacito où mon client est qualifié de « fouine » dépassent le million de vues sur les réseaux sociaux. Une « fouine » qui est chassée et violée. L’absence d’une vraie sanction a fait que ce dossier a grossi, mûri pour en arriver là où nous en sommes aujourd’hui.

Des tags au sol à 30 km à la ronde indiquant la "maison de la fouine" après la vidéo de Papacito
Des tags au sol à 30 km à la ronde indiquant la « maison de la fouine » après la vidéo de Papacito

Nous en sommes où précisément ?

Pour exister, les deux hommes ont compris qu’ils avaient besoin l’un de l’autre. L’éleveur de Montjoi a besoin de la puissance de frappe du Youtubeur, tandis que l’influenceur a besoin d’une histoire à raconter pour nourrir ses centaines de milliers de followers (« suiveurs » sur les réseaux sociaux). Ils jouent un scénario bien rodé : celui des « petits » contre les « gros ». Celui du petit paysan contre les puissants, qui sont forcément corrompus. Derrière cette rhétorique, il y a l’idée que l’on vit dans un pays corrompu et qu’il faut le faire éclater. L’action que l’éleveur de cochons laineux a menée au salon international de l’agriculture (SIA) ce week-end à Paris, ne fait que le confirmer.

L'éleveur de cochons Pierre-Guillaume Mercadal et le Youtubeur toulousain Ugo Gil Jimenez alias Papacito
L’éleveur de cochons Pierre-Guillaume Mercadal et le Youtubeur toulousain Ugo Gil Jimenez alias Papacito

Leurs motivations proches de l’extrême-droite, seraient donc idéologiques ?

Je ne le pense pas. Dans l’alliance Papacito – Mercadal, il y a une réelle intelligence, depuis le début, à des fins mercantiles. L’idée de la cagnotte qu’ils lancent après la diffusion des vidéos du Youtubeur, relève du pur génie. En disant : « Je ne peux plus vivre de mon métier d’éleveur à cause d’un « Lord » anglais et du maire. Aidez-moi ! », leur a permis de collecter 276 695 euros (lire ci-dessous). C’est énorme ! La réalité, c’est qu’ils se servent de cette affaire pour faire de l’argent.

À ce propos, êtes-vous au courant qu’un contrat transactionnel a été signé entre Roderick Sinclair (le voisin anglais) et Pierre-Guillaume Mercadal ? En échange de plusieurs dizaines de milliers d’euros versés par le premier, l’éleveur accepte de cesser toute action contre lui.

Non je l’ignorais. Cela confirme qu’il n’y a pas de pensée politique profonde mais que l’objectif est purement vénal. Ignorer le facteur de l’argent, c’est passer à côté de ce dossier. Le couple Mercadal – Papacito a une mécanique bien rodée : l’un pèle l’oignon, l’autre en use pour nous faire pleurer sur son sort. En cela, ils utilisent les réseaux sociaux pour gagner de l’argent. C’est en cela qu’ils sont très intelligents, il y a un schéma de fonctionnement dans leur démarche. Il ne faut pas les prendre pour des fous ou des guignols, ils sont structurés dans leur action.

J’espère que vu de la capitale, les magistrats du tribunal judiciaire de Paris ne diront pas que c’est juste une affaire « pagnolesque ». Cela va bien au-delà. Le seul qui l’a compris, à cette heure, c’est le procureur de la République de Montauban (Bruno Sauvage) qui a requis de la détention provisoire lors du dernier défèrement de l’éleveur (le 19 février 2024). Si on avait eu un magistrat qui avait suivi l’affaire depuis le début, on n’en serait, sans doute, pas là

Comment votre client appréhende ce procès qui aura lieu ce mercredi devant la 17e chambre correctionnelle du tribunal judiciaire de Paris ?

Mon client n’en peut plus. Cela fait des années qu’il subit le harcèlement de ce duo. Son préjudice est énorme. C’est la raison pour laquelle nous allons demander qu’ils rendent l’argent. Je parle des 276 695 euros de la cagnotte, qu’ils ont gagnée sur le dos et la souffrance du maire Christian Eurgal.

Dans ce combat, nous ne serons pas seuls. Des associations de défense des droits des LGBT (Lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres) qui ont été profondément choquées par les propos tenus dans les vidéos de Papacito contre mon client, vont nous rejoindre sur le banc des parties civiles.

Pierre-Guillaume Mercadal a la sortie de son défèrement devant le tribunal judiciaire de Montauban, le 7 février 2024
Pierre-Guillaume Mercadal a la sortie de son défèrement devant le tribunal judiciaire de Montauban, le 7 février 2024 Capture Instagram

L’éleveur porcin aurait empoché 356 965 euros

C’est le montant des gains qu’aurait empoché Pierre-Guillaume Mercadal depuis le début de cette affaire. En novembre 2022 après la diffusion de la seconde vidéo de Papacito contre le maire de Montjoi, l’éleveur lance une cagnotte Leetchi pour « sauver la ferme et aider à̀ combattre l’injustice scandaleuse de Montjoi (sic) ». Le montant dépasse ses espérances puisque sur les 60 000 euros espéraient, l’éleveur de cochons a récolté 276 695 euros auprès de 13 746 donateurs.

Plus récemment, ce dernier a signé un protocole transactionnel avec son voisin avec qui il est en litige depuis des années. Souhaitant vendre, le couple Sinclair a accepté de régler 80 000 euros à Pierre-Guillaume Mercadal. « Cet accord cherche à garantir des relations de bon voisinage et des rapports courtois entre les parties, et d’éviter ainsi toutes tensions et agressions ».

(1) Le 27 septembre 2022, Pierre-Guillaume Mercadal a été condamné à une peine de 5 000 € d’amende avec sursis.

Pour vous tenir informés, cet article autour du sujet « Rafraichissement et préservation de la mémoire », vous est fourni par souvenirdunjour.com. Cette chronique a été reproduite de la manière la plus complète qui soit. Vous pouvez écrire en utilisant les coordonnées inscrites sur le site web pour indiquer des détails sur ce contenu sur le thème « Rafraichissement et préservation de la mémoire ». La raison d’être de souvenirdunjour.com est de discuter autour de Rafraichissement et préservation de la mémoire dans la transparence en vous donnant la connaissance de tout ce qui est publié sur ce thème sur la toile Dans les prochaines heures notre équipe publiera d’autres infos autour du sujet « Rafraichissement et préservation de la mémoire ». Alors, visitez de manière régulière notre site.