Archéologie : l’histoire extraordinaire d’une « tombe de chef » à Pauilhac contée par Alain Beyneix

, Archéologie : l’histoire extraordinaire d’une « tombe de chef » à Pauilhac contée par Alain Beyneix

l’essentiel Les objets archéologiques de Pauilhac, considérés comme appartenant au mobilier d’une « tombe de chef », captivent, embarrassent et défient les archéologues. Dans son dernier ouvrage, Alain Beyneix mène l’enquête pour démêler le vrai du faux.

«La « tombe de chef » de Pauilhac, Une mystification archéologique» (Éditions Jérôme Million) est un ouvrage d’Alain Beyneix, qui nous raconte l’histoire d’une véritable enquête de police à laquelle il s’est lui-même livré.

Depuis des lustres, le petit monde de l’archéologie s’agite autour d’un lot d’objets néolithiques exposé au musée d’Aquitaine à Bordeaux et considéré comme le mobilier d’une sépulture d’un grand personnage.

Même si certaines pièces ont été mises au jour en 1865 à Pauilhac, au moment de la construction de la ligne de chemin de fer d’Agen à Auch, moult inexactitudes, extrapolations et manipulations entachent le dossier.

L’auteur reprend la chronologie des évènements, en exhumant des documents d’archives inédits et en démêlant les agissements des acteurs successifs de cette affaire. Tous les indices convergent vers l’hypothèse d’une mystification, la constitution d’une panoplie funéraire fantasmée. On y retrouve mentionnés les lieux Lauzit, au Poteau et au Pigeonnier, qui parleront familièrement aux oreilles locales.

Alain Beyneix a mené une véritable enquête de police

«L’ensemble des pièces que des hasards divers avaient postérieurement réunies dans des collections archéologiques fut tenu pour un « dépôt votif » écrit dans sa préface par Wiktor Stoczkowski, directeur d’études à l’École des hautes études en sciences sociales (Paris). La tombe ne pouvait être que celle d’un « grand chef » ; le « grand chef » devait être inhumé sous un tumulus géant et accompagné de son destrier favori ; il devint donc un cavalier et, à ce titre, on l’imagina venu de lointaines steppes orientales. Sur quelle base ? Parole de Gascon.»

Pour en savoir plus, il faut plonger son nez dans le livre de 144 pages d’Alain Beyneix ! Sa sortie est fixée pour le 5 janvier 2024 (tarif : 18 €).

Pour rappel, Alain Beyneix est enseignant, docteur en Préhistoire et chercheur associé au CNRS et au Muséum national d’histoire naturelle.

Pour vous tenir informés, cet article autour du sujet « Rafraichissement et préservation de la mémoire », vous est fourni par souvenirdunjour.com. Cette chronique a été reproduite de la manière la plus complète qui soit. Vous pouvez écrire en utilisant les coordonnées inscrites sur le site web pour indiquer des détails sur ce contenu sur le thème « Rafraichissement et préservation de la mémoire ». La raison d’être de souvenirdunjour.com est de discuter autour de Rafraichissement et préservation de la mémoire dans la transparence en vous donnant la connaissance de tout ce qui est publié sur ce thème sur la toile Dans les prochaines heures notre équipe publiera d’autres infos autour du sujet « Rafraichissement et préservation de la mémoire ». Alors, visitez de manière régulière notre site.