« Dans trois ans, plus personne ne parlera d’elle, je connais l’histoire » : Bernard Laporte face aux propos d’Amélie Oudéa-Castera

, « Dans trois ans, plus personne ne parlera d’elle, je connais l’histoire » : Bernard Laporte face aux propos d’Amélie Oudéa-Castera

Bernard Laporte a répondu aux propos de la ministre des Sports Amélie Oudéa-Castera sur RMC ce dimanche 7 janvier, lors d’un « Face aux lecteurs » à Midi Libre ce mercredi 10 janvier.

Il y a un an, Bernard Laporte était invité à quitter sa place de président de la Fédération française de rugby par Amélie Oudéa-Castéra, ministre des Sports, après sa condamnation dans l’affaire “Laporte-Altrad”.

« Il est capital d’avoir une influence au cœur des instances mondiales et européennes du sport. Je peux rappeler que c’est sous la présidence de bernard Laporte que la présence française a reculé […] Florian Grill (actuel président de la FFR) s’est énormément mobilisé pour reconstruire des tas de liens de confiance qui avaient été écornés pendant ces mois de 2022 », a déclaré la ministre sur RMC, ce dimanche 7 janvier.

L’occasion pour Bernard Laporte de lui répondre sèchement. « Quand j’entends la ministre dire qu’avec moi, on a dégringolé… Avant que j’arrive, on n’était rien. Je suis devenu vice-président du VI nations, de la fédération internationale et du jour au lendemain, on n’est plus rien », regrette l’entraîneur aux trois coupes d’Europe remportées avec Toulon (2013, 2014, 2015).

« Je ne voterai pas pour elle, je vous le dis de suite »

Aujourd’hui, Bernard Laporte est directeur sportif du MHR. Juridiquement, rien de l’en empêche. « Le jugement de première instance ne lui interdit pas d’occuper des fonctions de directeur sportif. Il aime le rugby. Il a envie d’essayer d’aider Montpellier aujourd’hui », a précisé Oudéa-Castera.

Néanmoins, cette dernière s’interroge sur le côté éthique. « Est-ce que Montpellier était le meilleur des choix ? Je n’en suis pas sûre. Dans la mesure où il y a, dans ses liens avec Altrad, des éléments qui ont été mis en avant par le juge avec des faits de corruption dans leur relation à tous les deux. »

Face à ces déclarations, l’ancien sélectionneur n’a pas souhaité polémiquer. Mais a tenu à s’exprimer : « J’y étais avant elle (au ministère des Sports). Dans trois ans, plus personne ne parlera d’elle, je connais l’histoire (rires). Ils oublient qu’ils sont de passage. Apparemment, elle est ambitieuse. Elle se verrait présidente de la République. Je ne voterai pas pour elle, je vous le dis de suite (rires). »

Pour vous tenir informés, cet article autour du sujet « Rafraichissement et préservation de la mémoire », vous est fourni par souvenirdunjour.com. Cette chronique a été reproduite de la manière la plus complète qui soit. Vous pouvez écrire en utilisant les coordonnées inscrites sur le site web pour indiquer des détails sur ce contenu sur le thème « Rafraichissement et préservation de la mémoire ». La raison d’être de souvenirdunjour.com est de discuter autour de Rafraichissement et préservation de la mémoire dans la transparence en vous donnant la connaissance de tout ce qui est publié sur ce thème sur la toile Dans les prochaines heures notre équipe publiera d’autres infos autour du sujet « Rafraichissement et préservation de la mémoire ». Alors, visitez de manière régulière notre site.