Garde corps Yaya Jammeh condamné : « Moment historique… », Article19 exule

, Garde corps Yaya Jammeh condamné : « Moment historique… », Article19 exule

La justice allemande  a condamné jeudi Baï Lowe, un ancien « jungler », garde rapprochée de l’ancien Président gambien Yaya Jammeh, reconnu coupable de crimes contre l’humanité commis au début des années 2000 et condamné à la perpétuité.  Article 19, réagissant parle  de « Moment historique pour la justice ».

« Moment historique pour la justice alors que l’Allemagne condamne un membre de l’escadron de la mort », s’est réjoui d’emblée Article 19 dans son communiqué parvenu à Senego.

Ces crimes comprenaient l’assassinat du journaliste Deyda Hydara, fondateur du journal « The Point » et journaliste à l’Agence France Presse (AFP), a précisé l’organisme .

ARTICLE 19 salue ce verdict historique, le reconnaissant comme un acte significatif de justice, une avancée importante vers la responsabilité et la reconnaissance des souffrances endurées par les victimes du régime Jammeh et de leurs familles. La condamnation de Bai Lowe pour crimes contre l’humanité, meurtre et tentative de meurtre constitue une étape cruciale pour reconnaître la douleur infligée au cours de ce sombre chapitre de l’histoire de la Gambie.

Les Junglers, une unité utilisée par Jammeh pour exécuter des ordres de meurtre illégaux, ont joué un rôle menaçant en intimidant la population gambienne et en réprimant les voix de l’opposition. La condamnation de Bai Lowe souligne l’engagement mondial envers la justice par le biais de la compétence universelle, soulignant que les individus peuvent et seront tenus responsables de leurs actes, quel que soit l’endroit où ces crimes ont été commis.

En réaction à la décision, Alfred Nkuru Bulakali, Directeur régional d’ARTICLE 19 Sénégal et Afrique de l’Ouest, a déclaré : « Ce procès, le premier abordant les violations des droits de l’homme en Gambie pendant l’ère Jammeh, crée un précédent en matière de responsabilité. Nous rendons hommage au courage de personnes comme Deyda Hydara, un journaliste dévoué qui a payé le prix ultime pour défier les régimes autoritaires. L’héritage de Hydara sert de rappel poignant des sacrifices consentis par ceux qui ont cherché la vérité et la justice. C’est un signal fort envoyé aux auteurs de crimes contre les journalistes et les crimes contre l’humanité, indiquant qu’ils ne peuvent pas jouir de l’impunité indéfiniment. »

ARTICLE 19 espère que ce verdict marque le début d’un effort plus vaste pour traduire en justice tous les auteurs d’abus des droits de l’homme pendant l’ère Jammeh. La collaboration entre les nations et les organismes internationaux est cruciale pour garantir que la longue main de la loi atteigne tous ceux qui sont responsables de ces crimes.

ARTICLE 19 exprime sa solidarité avec les victimes, leurs familles et ceux qui poursuivent inlassablement la justice. Nous reconnaissons que la recherche de la responsabilité pour les abus des droits de l’homme est une responsabilité collective. Ce verdict représente une avancée significative dans la lutte mondiale en cours pour la justice et les droits de l’homme.

Pour vous tenir informés, cet article autour du sujet « Rafraichissement et préservation de la mémoire », vous est fourni par souvenirdunjour.com. Cette chronique a été reproduite de la manière la plus complète qui soit. Vous pouvez écrire en utilisant les coordonnées inscrites sur le site web pour indiquer des détails sur ce contenu sur le thème « Rafraichissement et préservation de la mémoire ». La raison d’être de souvenirdunjour.com est de discuter autour de Rafraichissement et préservation de la mémoire dans la transparence en vous donnant la connaissance de tout ce qui est publié sur ce thème sur la toile Dans les prochaines heures notre équipe publiera d’autres infos autour du sujet « Rafraichissement et préservation de la mémoire ». Alors, visitez de manière régulière notre site.