Hong Kong : ouverture du procès historique de Jimmy Lai pour atteinte à la sécurité nationale, en présence d’une équipe de RSF

, Hong Kong : ouverture du procès historique de Jimmy Lai pour atteinte à la sécurité nationale, en présence d’une équipe de RSF

À la veille de l’ouverture du procès, le ministre britannique des Affaires étrangères, David Cameron, a déclaré que Jimmy Lai était la cible d’une tentative manifeste d’entraver l’exercice pacifique de ses droits à la liberté d’expression et d’association”. Il a appelé les autorités de Hong Kong à mettre fin aux poursuites intentées contre Jimmy Lai et à le libérer. Après des mois de plaidoyer de la part de l’équipe juridique de Jimmy Lai, de RSF et d’autres organisations internationales, c’est la première fois que le gouvernement du Royaume-Uni demande publiquement la libération de Jimmy Lai, qui a la nationalité britannique.

Lauréat du prix RSF de la liberté de la presse, Jimmy Lai est emprisonné dans une prison de haute sécurité depuis décembre 2020 et a été condamné à cinq ans et neuf mois de prison sur la base d’accusations montées de toutes pièces. Depuis 25 ans, il s’efforce de défendre les valeurs du pluralisme des médias et de la liberté de la presse à Hong Kong.

Peu avant le début du procès, le 9 décembre 2023, Lyon, troisième ville de France, a décerné la citoyenneté d’honneur à Jimmy Lai en reconnaissance de son intarissable combat pour la liberté de la presse. Au début de l’année, d’éminents dirigeants de médias du monde entier, ainsi que le grand public, se sont joints à l’appel mondial de RSF pour #FreeJimmyLai.

Chute d’un bastion de la liberté de la presse

En juin 2023, une délégation de RSF s’était déjà rendue en mission à Hong Kong pour y évaluer les besoins des journalistes en termes de sécurité, trois ans après l’entrée en vigueur de la Loi sur la sécurité nationale, adoptée par Pékin pour faire taire les voix indépendantes dans l’ancienne colonie britannique. La délégation avait aussi assisté à une audience du procès pour publications séditieuses” de deux anciens rédacteurs en chef de Stand News, un média que les autorités ont fermé de force en 2021. Près de deux ans après leur arrestation en décembre 2021, ils attendent toujours le verdict de leur procès, qui devait durer 20 jours, mais qui en a pris plus de 50.

Au cours des trois dernières années, dans la lignée de la croisade contre le journalisme menée par le dirigeant chinois Xi Jinping, le gouvernement de Hong Kong a poursuivi au pénal au moins 28 journalistes et défenseurs de la liberté de la presse, dont 12 sont toujours détenus. Le gouvernement a aussi fermé de force les quotidiens indépendants Apple Daily et Stand News, tandis que six autres médias n’ont eu d’autre choix que de s’auto-démanteler sous la pression.

Hong Kong occupe la 140e dans le Classement mondial de la liberté de la presse 2023 publié par RSF, ayant dégringolé de la 18e place en deux décennies. La Chine, pour sa part, est au 179e rang sur 180 pays et territoires évalués.

Pour vous tenir informés, cet article autour du sujet « Rafraichissement et préservation de la mémoire », vous est fourni par souvenirdunjour.com. Cette chronique a été reproduite de la manière la plus complète qui soit. Vous pouvez écrire en utilisant les coordonnées inscrites sur le site web pour indiquer des détails sur ce contenu sur le thème « Rafraichissement et préservation de la mémoire ». La raison d’être de souvenirdunjour.com est de discuter autour de Rafraichissement et préservation de la mémoire dans la transparence en vous donnant la connaissance de tout ce qui est publié sur ce thème sur la toile Dans les prochaines heures notre équipe publiera d’autres infos autour du sujet « Rafraichissement et préservation de la mémoire ». Alors, visitez de manière régulière notre site.