Les Catacombes de Paris entament une rénovation historique

Pour assurer la pérennité de ce site historique multicentenaire, il était temps de lancer un vaste programme de rénovation. Celle-ci s’achèvera en 2026.

11 000 mètres carrés d’espace souterrain, des ossuaires dans un décor solennel et poétique, un témoignage des pratiques funéraires… Les Catacombes de Paris sont ouvertes aux visiteurs depuis 1809 !

Ce site exceptionnel constitue le plus vaste ossuaire souterrain du monde. Depuis la fin du XVIIIe siècle, il abrite, à 20 mètres sous terre, les restes de plusieurs millions de femmes, d’hommes et d’enfants, morts à Paris entre les Xe et XVIIIe siècles.

Près de 600 000 visiteurs descendent chaque année dans ce site historique. Dans un objectif de transmission de ce patrimoine, la Ville de Paris s’engage aujourd’hui dans une vaste opération de conservation et de protection de ce lieu d’une extrême fragilité archéologique et géologique.

Ces travaux seront réalisés avec un double objectif : assurer une meilleure conservation des vestiges d’une part et améliorer le confort de visite d’autre part grâce à une scénographie entièrement renouvelée, articulée autour d’un nouveau projet de narration mettant en exergue toute l’histoire du site.

« C’est une impiété que d’insulter aux morts »

Ce programme de rénovation, qui durera jusqu’en 2026, démarre cet automne par la restauration d’une hague (mur d’ossements constituant le décor de l’ossuaire) dite « Hague des Martyrs de septembre ».

Après le renversement de la monarchie le 10 août 1792, la panique gagne les sans-culottes à Paris. Ils craignent que les prisonniers politiques complotent un soulèvement contre-révolutionnaire. Entre le 2 et le 6 septembre 1792, plus de 1 000 prisonniers sont assassinés dans les prisons parisiennes. Parmi eux, des prêtres « réfractaires », ainsi appelés car refusant de prêter serment à la Constitution, sont tués.

Dans l’ancien couvent des Carmes, devenu une prison, plus d’une centaine d’entre eux sont massacrés. Certains de ces martyrs sont enterrés aux Catacombes : c’est ce que l’on appelle les « Massacres de Septembre ». La stèle située à la droite de la hague n° 116 rappelle cet épisode. Elle est surmontée d’une citation en grec (la seule du parcours) tirée de l’Odyssée d’Homère : « C’est une impiété que d’insulter aux morts ».

Catacombes rénovation 2023 - Hague des martyrs de septembre

Pour préserver cette hague historique sur le long terme, une nouvelle méthodologie, validée scientifiquement, a été choisie. Celle-ci s’inspire du montage des murs en pierres sèches réalisé jadis par les ouvriers qui travaillaient dans les carrières d’extraction de la pierre. Pour réaliser le remontage de cet édifice, une équipe pluridisciplinaire constituée d’une restauratrice en archéologie, d’un murailler, d’un ingénieur en génie civil ainsi que d’opérateurs expérimentés est mobilisée.

Réalisé sous les yeux des visiteurs, le réassemblage de ce « puzzle » d’ossements est l’occasion de rappeler au public la grande vulnérabilité de la matière osseuse. Ce programme se poursuivra par la restauration de deux autres hagues (en 2024 puis en 2025) avant d’importants travaux de modernisation des installations techniques.

Murs d'ossements

Les Catacombes de Paris proposent un voyage inédit dans les mondes souterrains avec un parcours géologique, archéologique et historique. Depuis le 26 septembre 2023, une nouvelle médiation est proposée. Repensée tout au long du parcours, elle permet d’améliorer la compréhension du site, dans les carrières tout d’abord, puis dans l’ossuaire.

Axé sur l’histoire du site et la construction singulière de l’ossuaire, le dispositif de médiation a été conçu dans une perspective plus dynamique. Des nouveaux panneaux éclairés et richement illustrés ponctuent le parcours, une signalétique retravaillée aide à mieux s’orienter et des dispositifs numériques permettent une découverte plus ludique des carrières.

En complément des informations écrites, un nouveau contenu d’audioguide multilingue accompagne le visiteur à chaque étape-clé de ce voyage de 1,5 kilomètre, qui dure environ une heure.

Le patrimoine parisien vous fascine ?

Default Confirmation Text
<span class="translation_missing" title="translation missing: fr.alerts_component.settings_text_html, link: Settings Text Link« >Settings Text Html

Pour vous tenir informés, cet article autour du sujet « Rafraichissement et préservation de la mémoire », vous est fourni par souvenirdunjour.com. Cette chronique a été reproduite de la manière la plus complète qui soit. Vous pouvez écrire en utilisant les coordonnées inscrites sur le site web pour indiquer des détails sur ce contenu sur le thème « Rafraichissement et préservation de la mémoire ». La raison d’être de souvenirdunjour.com est de discuter autour de Rafraichissement et préservation de la mémoire dans la transparence en vous donnant la connaissance de tout ce qui est publié sur ce thème sur la toile Dans les prochaines heures notre équipe publiera d’autres infos autour du sujet « Rafraichissement et préservation de la mémoire ». Alors, visitez de manière régulière notre site.