Napoléon, une passion toujours vive : la presse étrangère s’empare d’un mythe français

, Napoléon, une passion toujours vive : la presse étrangère s’empare d’un mythe français

La passion des Français pour Napoléon ne se dément pas, constatent les médias britanniques. A Fontainebleau, l’un de ses bicornes s’est vendu 1,9 million d’euros lors d’une vente aux enchères, le 19 novembre. « Il en a possédé environ 120, dont seulement 20 subsisteraient, la plupart dans des collections privées », rappelle la BBC. Mais davantage que son chapeau, c’est le film que lui a consacré le réalisateur Ridley Scott – sorti sur les écrans cette semaine – qui suscite le plus d’articles évoquant « l’empereur des Français ».

Peu importe que le « biopic » dépeigne plutôt négativement l’ascension et la chute de Bonaparte : « Loin de rejeter le traitement hollywoodien, les historiens français, les ciné-clubs et les sociétés de reconstitution napoléonienne voient dans le film une opportunité d’aborder l’histoire controversée de Napoléon et de la rendre accessible à un public plus large », rapporte la correspondante à Paris du Guardian, Angelique Chrisafis.

LIRE AUSSI >> Napoléon : entre diabolisation et réhabilitation

Entre avant-premières en costumes et débats avec des historiens, passionnés et curieux y ont trouvé une nouvelle occasion de parler de Napoléon, à peine deux ans après la commémoration du bicentenaire de sa mort. « Si certains voient en lui un chef militaire et un stratège politique qui a jeté les bases de l’administration française, d’autres le voient comme un tyran belliciste qui a réintroduit l’esclavage interdit après la Révolution », poursuit la journaliste.

Au sud des Pyrénées, on le perçoit surtout comme un oppresseur sanguinaire. La Vanguardia constate d’ailleurs avec regret que « l’Espagne est l’une des grandes ellipses » du film, qui oublie « la guerre d’indépendance » pour se libérer des armées de Napoléon. De façon ironique, le quotidien catalan a pu mesurer la fascination exercée par l’empereur sur les Français en la personne de Manuel Valls, venu présenté à Barcelone, le 14 novembre son livre Le courage guidait leurs pas. 12 destins face à l’Histoire (Tallandier). « Quand j’étais petit, a confié l’ancien Premier ministre, je voulais être César ou Napoléon. »

Pour vous tenir informés, cet article autour du sujet « Rafraichissement et préservation de la mémoire », vous est fourni par souvenirdunjour.com. Cette chronique a été reproduite de la manière la plus complète qui soit. Vous pouvez écrire en utilisant les coordonnées inscrites sur le site web pour indiquer des détails sur ce contenu sur le thème « Rafraichissement et préservation de la mémoire ». La raison d’être de souvenirdunjour.com est de discuter autour de Rafraichissement et préservation de la mémoire dans la transparence en vous donnant la connaissance de tout ce qui est publié sur ce thème sur la toile Dans les prochaines heures notre équipe publiera d’autres infos autour du sujet « Rafraichissement et préservation de la mémoire ». Alors, visitez de manière régulière notre site.