Tesla : un méga rappel pour l’Autopilot

Zapping Autonews Audi Activesphere Concept (2023) : l’étude de SUV coupé électrique en vidéo

Ce n’est pas la première fois que Tesla fait l’objet d’un rappel à propos de son système de conduite prétendument autonome*. En février dernier, 362 000 véhicules avaient l’objet d’un rappel aux Etats-Unis, car le logiciel de la version expérimentale FSD (Full Self-Driving) permettait de dépasser les limites de vitesse ou de traverser des intersections de manière illégale ou imprévisible. Mais là, c’est le plus gros rappel de son histoire. Plus de deux millions de véhicules sont concernés.

Il s’agit de Model S produites entre 2012 et 2023 et équipées du système Autopilot, tous les Model X produites entre 2016 et 2023, toutes les Model 3 produites entre 2017 et 2023, et tous les modèles Y produits depuis 2020. Le rappel a été demandé par la NHTSA (National Highway Traffic Safety Administration). L’agence qui gère la sécurité routière aux USA mène une enquête sur Tesla depuis 2021, en raison d’accidents impliquant le fameux système Autopilot.

Elle est arrivée à la conclusion que ce dispositif pose problème, dans la mesure où les utilisateurs ne sont pas rappelés à l’ordre quand ils enclenchent la fonction et qu’ils ne prêtent plus attention à ce qui se passe autour d’eux. La NHTSA pointe « un mauvais usage prévisible » du système et donc un risque d’accident.

*L’avis de rappel précise bien que l’Autopilot est un système de niveau 2 (sur une échelle qui va jusqu’à 5). En comparaison, Mercedes a été agréé pour le niveau 3 en Allemagne et aux USA (Californie, Nevada). Et il sera rejoint au printemps par BMW.

Un rappel étendu à d’autres pays ?

Précisons qu’un autre rappel a été engagé au Canada par Transport Canada et portant sur 193 000 véhicules. Il n’est pas impossible qu’une telle procédure soit aussi demandée par la Chine, un pays où la marque vient de déployer récemment l’Autopilot (en version basique et améliorée), en attendant de pouvoir proposer le FSD.

Tesla n’a pas souhaité commenter une éventuelle étendue à d’autres régions du monde. La marque ne partage pas l’avis de la NHTSA. Pour autant, elle a accepté la requête et va déployer une mise à jour logicielle sur ces 2,03 millions de véhicules. La marque a juste indiqué que le logiciel (nom de code 2023.44.30) intègrerait « des contrôles additionnels et encouragerait le conducteur à rester attentif, avec une possible désactivation s’il ne respecte pas les consignes ».

Bien entendu, les fans de Tesla ne considèrent pas qu’il s’agisse d’un rappel. Pour eux, ce n’est pas la même chose que de passer par un atelier. Donc, c’est moins grave. Ce comportement traduit la foi sans faille dans ce que peut dire Elon Musk. Et justement, le patron n’arrête pas de tweeter qu’il va proposer la conduite autonome, alors que le site et les manuels d’utilisation indiquent noir sur blanc qu’il faut rester attentif et que les voitures ne sont pas autonomes. Le nom même d’Autopilot a d’ailleurs valu à Tesla d’être attaqué en Allemagne pour publicité mensongère.

Une tournure politique ?

Aux États-Unis, la NHTSA va regarder de très près le remède que le constructeur va apporter sur son fameux système de pilotage. Et elle poursuit son enquête.

Initialement, elle portait sur une douzaine d’accidents. Mais en fait, l’agence a examiné 956 accidents dans lesquels le pilote automatique aurait été initialement utilisé et s’est concentrée sur 322 accidents où il serait impliqué. Depuis 2016, elle a ouvert trois douzaines d’enquêtes et à ce stade l’Autopilot aurait causé 23 morts.

L’affaire prend aussi un tour politique. Les sénateurs américains Ed Markey (démocrate, élu du Massachusetts) et Richard Blumenthal (démocrate, élu du Connecticut) estiment que ce rappel est « extrêmement tardif ». Ils exhortent la NHTSA à « stimuler les rappels nécessaires », et Tesla à « cesser d’induire les conducteurs en erreur et de mettre le public en grand danger ». Le ministère américain de la Justice a émis des assignations à comparaître concernant la conduite entièrement autonome (FSD) et son pilote automatique.

L’agence Reuters a révélé par ailleurs en octobre 2022 que Tesla faisait aussi l’objet d’une enquête criminelle. Un américain, qui a été grièvement blessé en 2019 après avoir été percuté par une Tesla à une intesection, appelle le gouvernement à faire quelque chose :

« On ne peut pas continuer à expérimenter comme ça ».

Netflix en rajoute

Tesla : un méga rappel pour l’Autopilot - Photo d'illustration

Credit Photo – Capture d’écran YouTube

Juste avant ce méga-rappel, le Washington Post publiait une enquête où il identifiait 40 cas d’accidents où l’Autopilot était en cause. Et le célèbre quotidien, qui avait fait tomber Nixon avec le Watergate, se demande pourquoi il est possible d’activer ce système sur des routes où il n’est pas prévu pour cela. Un point que la marque pourrait pourtant facilement contourner.

Cette affaire tombe plutôt mal pour Tesla, d’autant que l’image de la marque est écornée dans un film qui passe en ce moment sur Netflix. Dans « Le monde après nous », qui est interprété par Julia Roberts et Ethan Hawke, et dont l’intrigue est basée sur une cyber-attaque qui met à mal tous les réseaux, des Tesla blanches dotées du système FSD foncent à pleine vitesse sur l’autoroute sans personne à bord et viennent s’emplafonner les unes contre les autres. Une séquence qui n’a visiblement pas fait rire Elon Musk.

[embedded content]

Podcast Men’s Up Life

Pour résumer

La firme dirigée (et non créée) par Elon Musk fait l’objet d’un rappel portant sur plus de deux millions de voitures aux Etats-Unis. Elles feront l’objet d’une mise à jour en raison de l’absence de garde-fous et pouvant entraîner une utilisation abusive de l’Autopilot.

Laurent Meillaud

Pour vous tenir informés, cet article autour du sujet « Rafraichissement et préservation de la mémoire », vous est fourni par souvenirdunjour.com. Cette chronique a été reproduite de la manière la plus complète qui soit. Vous pouvez écrire en utilisant les coordonnées inscrites sur le site web pour indiquer des détails sur ce contenu sur le thème « Rafraichissement et préservation de la mémoire ». La raison d’être de souvenirdunjour.com est de discuter autour de Rafraichissement et préservation de la mémoire dans la transparence en vous donnant la connaissance de tout ce qui est publié sur ce thème sur la toile Dans les prochaines heures notre équipe publiera d’autres infos autour du sujet « Rafraichissement et préservation de la mémoire ». Alors, visitez de manière régulière notre site.